Voilà donc toutes les pages de l'ancien site réunies ici pour plus de cohésion et cohérence. Hésitez pas à me contacter si vous avez des photos / enregistrements / etc... à partager.

QUESTIONS/REPONSES: Max "Sixpack"

-Comment t’es-tu retrouvé à être actif dans la scène stéphanoise ?
Fraîchement débarqué de l'Allemagne Nazie des années 40 (de Lyon pardon, la faute est plus grave! en plus c'etait en 89), j'use mes lèvres sur les clopes, dans la cour du lycée Nord. Patatra, je tombe sur Bol, fier représentant de la bande à sacraint (Maz, Eddy, Raoul, Razib, tokbomb, sixpack, torpedo, oulianov, j'en passe...). Je cherchais à mal faire, faut reconnaître. Mue par une certaine envie de tout envoyer se faire foutre, et très fort, jouer de la batterie dans un groupe de Hardcore m'as paru être le moyen le plus à ma portée de fiotte agacée. Tout étant à faire à ce moment là, on se retrouve vite à faire tout. La musique que l'on appelait hardcore (qui n'etait en fait que le punk americain) s'est retrouvé être le truc à défendre de notre génération, en opposition à l'école Punk Francaise/Anglaise plus commune par chez nous, mais surtout à nos yeux encore acnéens...vieillissante. De mon coté, la rencontre de Denis et Kiwi Préjudice, m'ouvre les portes de la radio, celle de Franck Violence me familiarise avec l'assemblage de zine (tendance Taylorisme)! Je surf donc sur toutes ses fortes personnalités jusqu'ici évoquées, avec pour ma part une profonde passion pour la musique armée d' une sérieuse envie d'en découdre (découdre, self-découdre...je suis toujours pas sûr) (et bien trop emo de toute façon).

-Premiers méfaits, premières activités ? Et qu’est-ce qui te motivait alors ?
La réponse est au dessus et en dessous

-Tu peux faire un petit historique de ton activisme au cours des années, dans cette scène ?
Comme la plupart d'entre nous, j'ai butiné du coté radio/fanzinat/organisation...m'enfin léger.
Plus notablement, mes faits d'armes sont musikaux (tousse!): Sixpack / Weiji, Spit, Cumshot et quelques autre ricaneries du genre Glasgow 77 (3 repets et un nom qui justifie à lui seul son insertion ici -hé !  c'était Glasgow 76, le groupe ! certifié par Frank "la Star" avant hier !- ndm))
Tout ça entre 89 et 2000... ça date comme dirait Anouar. J'ai parlé de ma Karriére de clown?
Pour les détails, je fait confiance à ton excellente initiative en Blogistan.

-Quels sont tes meilleurs souvenirs de la scène stéphanoises en tant que participant « actif » ? Et en tant que « public » ?
Oth et Lsd à la patoche, la grosse surprise de Worldpets / Sixpack à l'hymalayan (mais y viennent d'où, tous?)

 JUIN 84

-Les pires ?
L'adieu aux copains.
Les prétentions mal placés et les discussions d'argent....alors que bon...j'en ris encore!
Dans beaucoup de cas, la volonté d'immobilisme (tenace...très tenace)
Ma gueule attendant la voiture qui doit venir me chercher pour Berus/Oth/Babylon au Hall
Les concerts nuls du team Sixpack / Weiji sur son propre terrain...trop souvent et surtout à partir des albums.

-Quelles sont pour toi les forces et les faiblesses de la scène locale ?
Forces et faiblesses inévitablement liées. Disons que le coté terroir, « bien planté dans ses baskettes, fait pas l'malin » a plus de bon pour le (la) morale que pour la carrière. Autant un mal qu'un bien. Aucun regrets de mon coté en tout cas....surtout quand on voit ce qui sort en matières de rock des villes Françaises plus propices au développement d'un groupe sur le long terme.
Ceci dit, sur le plan français, le rock manque à mon sens, d'un petit coup de prétention, de...osons! Le coté bien sage bien gentil, bien pensant, vous êtes sur que je dérange pas, rends pas le truc très glamour...j'écoute beaucoup de rap  Français qui nike sa mère et ça n'as pas la même gueule, faut reconnaître.
C'est aussi pour ça qu'on planne tous un peu sur les groupes americains qui assurent le show pour le show, quitte à s'inventer des personnages. On produit du spectacle (qui peut être intelligent d'ailleurs, y a pas contre-ordre) et ça, on est pas très à l'aise avec, dommage!
Disons quand même que si regret il y a, ce serait le fait que Saint Etienne ait plus eu le rayonnement d'un Clermont Ferrand mid 80's que d'un Montpellier de la même époque. Sans cracher dans la soupe et en essayant de résumer l'ensemble de cette question, OTH/SHERRIF/VIERGES ont eu une aura / impact / carrière plus à mon goût que REAL COOL/FOLAMOUR/FABULOUS CADS. Je ne diminue pas la scène Clermontoise, très importante aussi, mais à choisir....

JUIN 2010

-Tes 5 skeuds stéphanois préférés ?
- PERFECT COUSINS 25cm, fait toujours partie de mes diskes de noël... kand le rituel à du bon!
-TOO DRUNK TO DUB cd, excellent, grosse surprise du koté de LLB.
-BOXING HELENA LP, les chœurs de misse Anne So font mouche (sans ironie son sous mixage aussi), Nabilou chante komme un dieu (malgré la tres Burningaisante mélodie). Ils m'ont choppé par les kouilles à une époke ou ce style de jeu me sortait par les trous de nez...vraiment très fort!
-La kompil Sauf et la Bonanza, plus pour le boulot ke les morceaux, m'enfin ça reste un travail d'archives parfait, good job.
J'oserais bien un Lavilliers ou un Babylon, mais je crois ke c'est pas le sujet, donk le 1er EP Tranzo reste sentimentalement quelque chose d'assez fort. Le PerfectPack pour sa photo perfectement pakienne et la liste de remerciements qui répond à pas mal de questions que tu poses au travers de ton travail  blogisant. Le dernier Pocket Bastard est très impressionnant, notre version "poils" de Slimy, c'est quand même autre chose...les radios sont sourdes, comme d'ab’. Il manque encore à mon goût un grand MÖ, même si la demo cd de 1000 Vierges casse les genoux.
C'etait pour les 5 préférés, la suite du classement est longue et tout aussi intéressante, les divers touloneries, roche la misereries, filleries et crusteries, ne manquent pas d'intérêt.

-Tes activités actuelles ?
A la manière d'un Greg Norton du cru, je suis entré en Mayonnaise...pour vous servir!(salade, tomates, ognons ?)

-Un truc que t’aurais à rajouter ?
Chaque génération a son age d'or à raconter (et souvent c'est chiant), mais faut dire que 90/95 à sainté, c'etait pas rien (c'est chiant?). On partait de zéro et on etait pleins, le feux au cul et des étoiles (des faucilles pour certains) plein les yeux , cohérents, solidaires, savoureusement stupides, very xciting.
En toute ignorance, je certifie qu'il s'est passé quelque chose d'assez rare sur cette période (je sais...c'etait chiant!)

Bizarrement ou pas, la bande son de la ville la plus anglaise de France reste pour moi le Reggae Dub.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire