Voilà donc toutes les pages de l'ancien site réunies ici pour plus de cohésion et cohérence. Hésitez pas à me contacter si vous avez des photos / enregistrements / etc... à partager.

QUESTIONS/REPONSES: Bertrand "Tamagawa"

- Comment t’es-tu retrouvé à être actif dans la scène stéphanoise ?
Probablement comme tout le monde, tu montes un groupe, qui en général correspond a ta première expérience musicale, et puisk les activistes déjà en place te prennent pour un petit con pédant (ce qu'en plus, tu es!), tu n'as d'autres choix que de monter ta propre "structure" pour te faire jouer toi même entouré des amis qui font ce fameux groupe avec toi, à savoir OURSONIK dans mon cas...
Evidemment, cela est aussi lié à mes gouts musicaux et esthétiques (donc le punk rock et plus globalement toute la musik bizarre jouée par des dégénérés), à toute la démarche d.i.y., ainsi qu'à mon cursus personnel qui fait que je n'aime pas dépendre de quelqu'un d'autre...

- Premiers méfaits, premières activités ? Et qu’est-ce qui te motivait alors ?
Hhuummm, premiers méfaits, faire croire à toute la ville que notre batteur, Danny était acteur porno ou encore couchait avec un copain de fac en public, lors du grand rassemblement d'Armeville...s'éjaculer dessus, manger des trucs trouvés par terre, branler des chiens à la main à travers un sac en plastik, préparer des plats a ses potes en ayant éjaculer dedans, pour info, j'adore jouir...
Bon, on a aussi monter une asso "Mayonnaise Party" afin d'organiser nos propres concerts et inviter par la même occasion d'autres groupes de la ville afin de copiner avec eux et rentrer dans le circuit on va dire (l'asso existe toujours d'ailleurs!), promouvoir tout ça (nos conneries et l'activité musicale stéphanoise) par le biais d'un zine, Little House, un label pour sortir nos disks et ceux des potes, Mayo Records, toujours en activité, et pour finir, une émission de radio sur Dio qu'on a arrêté cette année après 10 ans d'antenne, et donc un groupe comme pierre angulaire, Oursonik
Ce qui me motivait...la chatte, mec!! mouais, je dois être un créatif, je ne sais pas...il fallait que quelque chose sorte de moi d'une manière ou d'une autre...en plus du foutre.

- Tu peux faire un petit historique de ton activisme au cours des années, dans cette scène ?
Bon, j'ai commencé a répondre dans la question précédente...Little House a existé durant 9 numéros mais est bel est bien mort et enterré aujourd'hui...j'aimais beaucoup faire ce zine qui parlait essentiellement de mes potes musicos stéphanois, de leurs pratiques sexuelles et ce de manière assez délirante mais j'aurais du mal a faire encore ça aujourd'hui...quoique un dossier "spécial première fois" serait pas mal, avec une interview de J....r, sa première fois est vraiment très romantik bien qu'anale...
L'asso existe donc encore pour quelques évènements sporadiques mais avoir 10 porcs débiles chez moi après le gig me casse assez vite les burnes donc ça reste rare...
Je ne sais pas si c'est nécessaire de faire l'historique de mon parcours musical, je ne conçois pas véritablement ça comme de l'activisme...mais comme de l'art parce que je suis un artiste, mec, un artiste  qui essaie de transporter les gens...

- Quels sont tes meilleurs souvenirs de la scène stéphanoises en tant que participant « actif » ? Et en tant que « public » ?
En tant que spectateur, mes meilleurs souvenirs sont évidement liés à ma jeunesse, à la découverte du milieu, de ses codes...mes premiers concerts au Mistral et  a l'Entre-pots quand je ne connaissais encore personne, tout me paraissait frais et nouveau, comme un doux printemps, quand tu attrapes ta meuf dans les bois, que tu lui baves dans l'oreille après avoir joui très très fort dans son cul bien rose ! ça remonte a une petite quinzaine d'années maintenant, et la fraîcheur s'est barrée depuis un bon moment malheureusement...
En tant qu'acteur, idem, les premiers concerts d'Oursonik, quand des mecs que tu respectes commencent a venir te voir, bien que le plus souvent tu te déchires monstrueusement !! C'était assez grisant de trouver enfin sa place quelque part ! Puis ton premier enregistrement sur un 4 pistes pourri, ta première démo k7, puis le 7"...
Tout ce qui se réfère a Little House est aussi pour moi une véritable avalanche de bons souvenirs, du contenu jusqu'à notre technik de vente qui consistait à harceler les gens a la fin des concerts pour les forcer a l'acheter, j'aime bien le concept d'harcèlement, ça marche aussi pour le sexe d'ailleurs, j'ai coincé plusieurs bitch comme ça...mais je ne referais pas ça aujourd'hui, on était quand meme bien barrés! aujourd'hui, je suis plus posé, mature, je suis devenu un homme...




- Les pires ?
Quand la miche m'a viré du forum "Saint Etienne Underground", j'ai cru crever !!

- Quelles sont pour toi les forces et les faiblesses de la scène locale ?
Bonne question, la principale force, c'est quand meme pour moi l'amitié qui lie tous ces gens, créant ainsi un véritable réseau. il y a évidemment quelques brebis galeuses mais globalement, on sait qu'on peut toujours compter les uns sur les autres. mes meilleurs amis sont quasiment tous issus de cette scène et quand il ne s'agit pas d'amitié, on va dire que le respect permet de faire tourner la machine également...toutes ces connexions, je trouve ça assez incroyable !
Je ne vais pas partir dans un discours "lutte des classes" , "eux contre nous, c'est ça la force du punk rock" parce que véritablement, la politik, j'en ai rien a foutre, du moins dans ce contexte là que je relie avant tout a une certaine forme de créativité, d'art, de permissibilité , d'expression de soi ou appelle ça comme tu veux...
après la grande faiblesse, c'est le non renouvellement du public et  de ses acteurs...au bout de mes 15 ans de présence (ce qui légitimise mon avis en plus !), je m'aperçois que je vois toujours les memes gens, faire la meme musik, avec les memes personnes, raconter les memes conneries devant le meme public...créativement/artistiquement, je trouve cette scène très pauvre, complètement repliée sur elle meme et son discours parfois bien démago, en totale opposition avec ce qu'elle croit véhiculer...quand je me suis branché sur le truc, je pensais sincèrement accéder a un milieu riche, totalement mutant...mouais, parfois, j'ai plutot l'impression que le punk rock est juste un repère de feignasses accros a la bière attendant une pseudo révolution qui m'arrivera de toute façon jamais, du moins pas comme ça...que l'Art ou la vraie putain de beauté, tout le monde s'en branle !

- Tes 5 skeuds stéphanois préférés ?
J'ai toujours été bien obsédé par la scène locale, je collecte tous les 7", lp, affiches, flyers etc...mais j'aime surtout la musique, je trouve important de pouvoir ré écouter des skeuds 10 ans, 20 ans après leurs sorties sans les trouver totalement anachroniques...toujours opportuns, donc en gros, je gerbe l'émo core!!
Malheureusement, les disks stéphanois vieillissent assez mal et peuvent meme etre carrément ringards!
Réellement, les deux seuls groupes pour moi a pouvoir prétendre  vraiment à un statut "international" intemporel sont les Perfect Cousins (qui reste pour moi le meilleur groupe du monde a synthé) et les Vomit For Breakfast...le 10" des Perfect est excellent, du son des grattes très rolling stones à la qualité indémodable des chansons!
Putain, j'allais oublier Le Parti, seul groupe intéressant de ces 5 dernières années...


- Tes activités actuelles ?
j'ai un projet solo qui s'appelle TAMAGAWA, c'est de ma musik pour drogués, un truc a la Heldon/Spacemen 3... je fais ce truc depuis 4 ans et ça marche plutot pas mal pour moi entre les tournées et les disks...par contre, j'ai du mal a attraper des meufs après mes gigs et ça, ça me casse vraiment les burnes!
Je joue aussi dans LE CLUB DES GENS SPECIAUX, c'est de la musik pour drogués, un quatuor deux batterie/deux guitares, et lors de notre dernier concert, j'ai failli niquer une meuf, et elle était noire!

- Un truc que t’aurais à rajouter ?
Lors du dernier concert du club des gens spéciaux, j'ai failli niquer une meuf et elle était noire! j'ai aussi appris que tu conduisais une de ces petites voitures sans permis et que tu étais complexé par ça..

Aucun commentaire:

Publier un commentaire